Billet
  • Mémoire
  • -
  • Adulte

Les mémoires exceptionnelles (4/5) : joueurs d’échecs et expertise

-

Aux échecs, le grand maitre Xavier Tartakover (1887-1956) disait que « La Tactique consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il y a quelque chose à faire. La Stratégie consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il n’y a rien à faire ! » Nous sommes tous impressionnés par les performances des grands joueurs d’échecs qui peuvent jouer en aveugle, effectuer plusieurs parties simultanément et, bien sûr, pulvériser leurs adversaires en quelques coups inattendus. Plusieurs psychologues, souvent grands joueurs d’échecs eux-mêmes, tels que Groot, Chase, Simon, Gobet et Parker, ont tenté de modéliser le fonctionnement cognitif des joueurs.

thumbnail

D'où vient cet article ?

Cet article provient de l'Happyneuron Academy, le lieu d'apprentissage digital dédié aux orthophonistes. Accédez gratuitement à votre plateforme de formation, d'échange et de veille professionnelle, réservée aux orthophonistes en suivant le lien à la fin de cet article.

thumbnail

Une bien surprenante expérience


L’expérience la plus connue est la suivante. Dans un premier temps, des maîtres et des novices ont été placés pendant 5 secondes devant une partie d’échecs figée au 20e coup de jeu. On leur a ensuite demandé de reconstituer de mémoire la disposition des pièces : au 1er essai, les maîtres placèrent correctement 90 % des pièces contre 40 % par les novices. Le résultat est convainquant, les maîtres ont une meilleure mémoire que les amateurs. Mais s’agit-il d’une mémoire spécifique, limitée aux échecs, ou d’une compétence plus générale ? Pour répondre à cette question, les chercheurs ont disposé de manière aléatoire les mêmes pièces sur l’échiquier, et ils ont laissé les mêmes personnes les observer pendant le même temps de 5 secondes. Cette fois-ci, alors que les novices restaient sur leur réussite de 40 %, en revanche, les maîtres ne placèrent correctement que 40 % des pièces au lieu de 90 %.


Cette expérience toute simple démontre que les joueurs experts n’ont pas de mémoire absolue pour n’importe quelle situation, ils ne sont efficaces que si la disposition des pièces présente un certain sens puisqu’une partie d’échecs réelle comporte des regroupements qui leur rappellent des situations connues (telle partie de Bobby …

cadenas

Cet article est réservé aux abonnés Happyneuron Academy

Pour lire les 80% restants, abonnez vous !

ACCÈS GRATUIT

logo
  • check

    Accès illimité dans le temps à l'Happyneuron Academy

  • check

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check

    Accès aux articles ouverts à tous

  • cross disabled

    Accès aux contenus premium

  • cross disabled

    Tarifs réduits sur les formations

JE M'INSCRIS GRATUITEMENT

En savoir plus

EN DEVENANT Abonné

premium
  • check white

    Accès illimité dans le temps à l'Happyneuron Academy

  • check white

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check white

    Accès aux articles ouverts à tous

  • check white

    Accès aux contenus premium

  • check white

    Tarifs réduits sur les formations

Je m'abonne

Réservé uniquement
aux orthophonistes professionnels

Cet article vous intéresse ?
Allez plus loin et découvrez nos suggestions sur ce thème.