Article
  • Audition
  • -
  • Pluridisciplinarité
  • -
  • Surdité
  • -
  • Adulte

Compte-rendu de la Journée Pluridisciplinaire de l'Audition organisée par la SFORL : quels apports pour l'orthophonie ?

-

Le 14 octobre s’est tenue à Marseille la 2ème Journée pluridisciplinaire de l’Audition, organisée par la SFORL. À cette occasion, de nombreux intervenants sont venus présenter les derniers travaux et avancées en audition, dans la perspective de prendre en soin le patient sourd et malentendant. Parmi ces interventions, plusieurs ont pu présenter la place centrale de l’orthophonie dans le parcours de soin du patient, et son rôle clé dans la pluridisciplinarité de cette prise en soin. Pour tous ceux qui n’ont pas pu être présents à cette journée, voici un résumé des principales conférences sur le thème de l’orthophonie, de la pluridisciplinarité et de l’audition.

thumbnail

D'où vient cet article ?

Cet article provient de la Happyneuron Academy, un espace personnalisé de Ressources, de Formations et de Partage d'expérience dédié aux orthophonistes !

thumbnail

Surdité et déclin cognitif : quel rôle pour l’orthophonie ? 


Dans un premier temps, S. Gallego (audioprothésiste) a rappelé que la surdité est un des facteurs majeurs d’isolement, de dépression mais surtout de déclin cognitif chez les personnes âgées (Livingston et al., 2020). Il a été montré que le port d’aides auditives pouvait remédier en partie à ce déclin cognitif (Sarant et al., 2020) mais que cela n’était pas suffisant pour limiter l’apparition de démence. De plus, les Prs H. Thai Van et F. Dejean ont souligné le fait que ce déclin cognitif pouvait apparaître très tôt avec une perte auditive même légère (Golub et al., 2020). Toutefois, le taux d’adoption des prothèses auditives en France est encore plutôt bas (45%), et il est d’autant plus bas chez les jeunes presbyacousiques (33% pour les moins de 65 ans). 


Il a donc été souligné l’importance d’évaluer précisément les difficultés auditives de chaque patient. Ceci passe notamment par l’auto-évaluation pour déterminer s’il y a un réel besoin d’appareillage ou non, et ainsi garantir son adoption et son efficacité. Cette évaluation fait d’ailleurs partie intégrante du programme audiologique de la filière au Québec, comme l’a souligné le Pr François Bergeron



Afin de mieux comprendre les besoins du patient adulte sourd, il est essentiel d’avoir des outils d’évaluation précis. Ainsi, A. Gros est intervenu pour présenter un outil permettant d’évaluer les capacités de compréhension des interactions visuelles : la tâche des points lumineux (Sparrow et al., 2020). Cette tâche …

cadenas

Cet article est réservé aux abonnés Happyneuron

Pour lire les 80% restants, abonnez vous !

ACCÈS GRATUIT

logo
  • check

    Accès illimité dans le temps à Happyneuron

  • check

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check

    Accès aux articles ouverts à tous

  • cross disabled

    Accès aux contenus premium

JE M'INSCRIS GRATUITEMENT

En savoir plus

EN DEVENANT Abonné

premium
  • check white

    Accès illimité dans le temps à Happyneuron

  • check white

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check white

    Accès aux articles ouverts à tous

  • check white

    Accès aux contenus premium

Je m'abonne

Réservé uniquement
aux orthophonistes.

Cet article vous intéresse ?
Allez plus loin et découvrez nos suggestions sur ce thème.