Article
  • Langage oral

C’est quoi "être bilingue" ?

-

Premier article d’une série consacrée aux bilingues durant laquelle nous présenterons les grandes caractéristiques du développement langagier des enfants bilingues. Seront abordées également les problématiques de l’évaluation orthophonique et de la prise en charge des patients bilingues (notamment post AVC). Mais pour commencer, posons-nous d’abord cette question en apparence toute simple : qu’est-ce que cela signifie « être bilingue » ?

thumbnail

D'où vient cet article ?

Cet article provient de l'Happyneuron Academy, le lieu d'apprentissage digital dédié aux orthophonistes. Accédez gratuitement à votre plateforme de formation, d'échange et de veille professionnelle, réservée aux orthophonistes en suivant le lien à la fin de cet article.

thumbnail

« Qui parmi vous est bilingue ? » 


Étant chargé de cours dans une école d’orthophonie, dans le cadre d’un cursus spécifique consacré au bilinguisme, nous posons tous les ans cette même question à nos étudiantes (NDLR : le féminin l’emporte quand nous faisons référence aux (futures) orthophonistes) : « Qui parmi vous est bilingue ? ».


Sur la trentaine d’étudiantes, nous voyons en moyenne (tout au plus) 2-3 mains qui se lèvent, et plutôt timidement.


Après nous être enquis des langues en présence chez ces futures orthophonistes bilingues, nous posons alors cette seconde question : « C’est quoi pour vous être bilingue ? ». Et les diverses définitions arrivent. Nous en citons quelques-unes :


- C’est parler deux langues aussi bien l’une que l’autre

- C’est maitriser deux langues parfaitement

- C’est quand on maitrise une langue étrangère aussi bien que sa langue maternelle

- C’est parler une autre langue sans accent


Bien évidemment, si on part du principe que pour être bilingue, il faut maitriser parfaitement (ou aussi bien) deux langues, la proportion de bilingues dans une salle de cours (et même dans le monde) risque d’être faible. Au passage, nous les questionnons sur ce qu’elles entendent par la maitrise parfaite d’une langue…


Il est vrai que dans la conception populaire, le plus souvent « être bilingue, c’est parler parfaitement deux langues ». Par ailleurs, il nous vient plus facilement en exemple des bilingues français-anglais ou français-arabe que des bilingues français-LSF, français-breton ou français-créole.



En fait, aborder le bilinguisme, c’est déjà déconstruire bon nombre d’idées reçues et pour commencer celles liées à sa définition même.



NB : Sur l’accent : il existe une idée reçue que les « vrais » bilingues ne devraient pas avoir d’accent dans leurs différentes langues. Or comme le rappelle F. Grosjean (2015 : 38) : « la plupart des bilingues parlent une ou plusieurs de leu…

cadenas

Cet article est réservé aux abonnés Happyneuron Academy

Pour lire les 80% restants, abonnez vous !

ACCÈS GRATUIT

logo
  • check

    Accès illimité dans le temps à l'Happyneuron Academy

  • check

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check

    Accès aux articles ouverts à tous

  • cross disabled

    Accès aux contenus premium

  • cross disabled

    Tarifs réduits sur les formations

JE M'INSCRIS GRATUITEMENT

En savoir plus

EN DEVENANT Abonné

premium
  • check white

    Accès illimité dans le temps à l'Happyneuron Academy

  • check white

    Possibilité de s'inscrire à n'importe quelle formation

  • check white

    Accès aux articles ouverts à tous

  • check white

    Accès aux contenus premium

  • check white

    Tarifs réduits sur les formations

Je m'abonne

Réservé uniquement
aux orthophonistes professionnels

Cet article vous intéresse ?
Allez plus loin et découvrez nos suggestions sur ce thème.